L'ostéopathie au service de l'événementiel :
Sur des événements sportifs et en entreprise

Sport

Étude de prévalence de dysfonctions somatiques chez une population de Karatékas adultes

Le KARATE (Boxe de la main vide) est un Art Martial japonais très pratiqué en France avec 226 222 licenciés d’après les derniers chiffres de 2012. La pratique du Karaté provoque de nombreux traumatismes malgré la présence de facteurs minorants (les moyens de protection). À ce jour, aucune donnée dans la littérature ne permet d’affirmer ou de réfuter l’hypothèse d’une fréquence de dysfonctions somatiques retrouvées chez les Karatékas.

Nous cherchons à observer la possible existence de dysfonction somatique spécifique au Karatéka.

Nous avons recruté 63 sujets répartis en 2 groupes (32 Karatékas et 31 témoin). Nos tests se sont déroulés au Karaté Bu Jutsu Suresnois à Suresnes (92), à la clinique « A Mains Nues » au sein du CEESO et au gymnase Jean Blot à Courbevoie (92) pour la populations de Karatékas. Pour la population témoin, les tests ont été effectués au stade Monclar à Neuilly-Sur-Seine. Nous avons testé les différentes zones anatomiques suivant le fichier Outpatient Osteopathic SOAP Note Exam Form of Academy of Osteopathy. Nous avons ensuite analysé les résultats obtenus à l’aide du test statistique Chi-2.

Les tensions membranaires crâniennes, les côtes supérieures, les thoraciques inférieures, l’épigastre, le membre supérieur droit, la cheville et le pied droit, la cheville et le pied gauche étaient les zones anatomiques en dysfonctions somatiques présentes de manière statistiquement significative dans la population de Karatékas comparée à la population témoin.

L’ostéopathe, lors de sa prise en charge, doit tester précisément ces zones sous fortes contraintes afin d’améliorer sa prise en charge. Le Karaté est un sport complexe avec des contraintes mécaniques spécifiques. Le but de ce mémoire est de permettre à l’ostéopathe, non pratiquant le karaté, de pouvoir comprendre la biomécanique et les contraintes de cet Art Martial afin de prendre en charge le plus efficacement possible le patient. Il serait intéressant d’effectuer d’autres études à plus grand effectif ou encore en comparant plusieurs Arts Martiaux comme le Karaté, la Boxe, le Taekwondo par exemple.

Gregory Plana
Ostéopathe DO. à Rueil Malmaison (92) 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion