L'ostéopathie au service de l'événementiel :
Sur des événements sportifs et en entreprise

Sport

Influence d’une technique de lift diaphragmatique sur la capacité respiratoire de rugbymen amateurs

Introduction : La production d’ATP par l’organisme lors de l’exercice physique dépend en grande partie des apports en dioxygène. Or ceux-ci sont fonction de la respiration dont le principal effecteur est le diaphragme. Notre études a eu pour objectif de montrer qu’une technique de lift diaphragmatique pouvait augmenter les capacités respiratoires d’un joueur de rugby amateur et donc, par extension, leurs capacités physiques.

 

Méthode : L’étude a porté sur soixante individus répartis aléatoirement en deux groupes. Le premier a reçu la technique de lift diaphragmatique, le second une technique simulée correspondant à un contact léger des mains sur la zone anatomique correspondante. Le critère de jugement était la VEMS1. Les mesures ont été effectuées avant et immédiatement après la technique ou le placébo chez tous les patients.

 

Résultats : La formule statistique de comparaison des deux moyennes observées ne nous a pas permis, à ce stade, de montrer de façon probante qu’il existait une différence significative entre les deux groupes de notre échantillon à la suite de la technique et du placébo.

 

Conclusion : Notre étude n’a pas pu prouver qu’une technique de lift diaphragmatique améliorait le VEMS1 de manière significative chez les rugbymen amateurs. Il serait néanmoins utile que de futures études, s’appuyant sur un protocole plus structuré, et sur un échantillon plus important, évaluent les effets de cette technique à moyen et long terme et/ou après un effort physique.

 

Antoine Aberturas,
Ostéopathe DO. à Paris

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion